Bandeau
Lycée Français Charlemagne
Pointe-Noire, Congo

Sur le BPC MISTRAL, les 5ème prennent le large !
Article mis en ligne le 3 décembre 2015
Imprimer logo imprimer imprimer en pdf

« La Marine est un engagement de vie, il n’est en aucune façon possible de la pratiquer de temps à autre. » - Thucydide

Mercredi 18 novembre, l’équipage du BPC Mistral, à quai à Pointe-Noire, s’activait aux préparatifs d’un appareillage imminent. Les quatre classes de cinquième du lycée Charlemagne ont visité le navire la veille de son départ pour le Togo, dans le cadre de la 131è mission Corymbe*.

Ce BPC (Bâtiment de Projection et de Commandement), fleuron de la force d’action navale, a été mis en service en 2006. Grand comme deux terrains de football, il embarque 16 hélicoptères et compte 260 personnels. Comme précisé sur le site de la Marine Nationale**, « il complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) ». Pour cette mission, l’équipage du Mistral a été renforcé par un détachement amphibie et un détachement hélicoptère de l’escadrille 22S.

Eblouis par le bâtiment, le milieu de vie et le professionnalisme des marins, partis en mer de 2 à 4 mois, les élèves nous ont livré leurs impressions (voir ci-après). Précisons que les guides - second-maîtres de la marine nationale- leur ont assuré avec clarté et disponibilité la présentation de l’organisation du bâtiment et des activités opérationnelles récentes du BPC.

Enfin, nous remercions les autorités qui ont facilité l’organisation de cette visite : le capitaine de vaisseau Benoit de Guibert, le consul général de France Jean-Luc Delvert, le Proviseur du lycée Charlemagne Didier Tribout et les autorités portuaires de Pointe-Noire.

* La mission Corymbe est une mission de présence quasi-permanente depuis 1990 des forces armées françaises dans le golfe de Guinée. Elle vise deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone et participer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant les marines riveraines à renforcer leurs capacités d’action dans les domaines de la sécurité et de la surveillance maritime.

Sélection des impressions des élèves sur la visite du BPC Mistral.

Classe 5A :

  • « J’ai beaucoup apprécié cette sortie, car elle m’a permis de découvrir la manière dont vivent les soldats de l’armée de l’air et de la marine dans un porte-hélicoptère. Aussi, j’ai découvert un navire de grande envergure et très impressionnant ». Talissa
  • « Les marins ont très bien expliqué ce qu’il y avait sur le bateau. A chaque question posée, ils répondaient avec beaucoup de précision. » Manon
  • « En ayant fait cette sortie, je me suis rendu compte de ma chance. On voit que c’est un lieu sérieux où l’on obéit à ses supérieurs. » Cyprien
  • « Ca m’a donné l’idée de devenir pilote d’hélicoptère. (…) Les marins ont donné de bonnes explications. » Esteban
  • « Cette visite m’a permis d’enrichir mon vocabulaire marin et d’observer le milieu de vie de personnes qui abandonnent tout pour leur patrie. (…) Dans le bateau, j’ai pu apercevoir une carte du Sud de la France semblable à la carte au trésor du roman que nous étudions en classe de 5è (l’île au trésor Robert Louis Stevenson). » Inaya
  • « La visite du Mistral était superbe. J’ai appris des choses comme la durée des missions des soldats en mer (…), le pilotage des hélicoptères ou encore l’organisation en cas d’attaque. » Dunia
  • « Il y a deux ans j’avais déjà visité le CMD Birot et le Sirroco. (…) Je voudrais commencer à m’orienter pour devenir marin. (…) Les guides et personnels à bord nous ont donné de bonnes explications et m’ont rendu fier d’être breton. La carte affichée sur le poste de commande m’a beaucoup inspiré pour dessiner ma carte de l’île au trésor, le livre que nous étudions en classe » Alex
  • « La visite était géniale ! Tout était nouveau pour moi : l’organisation, le travail, etc. Les guides étaient très attentifs, à l’écoute. On a pu poser des questions. Ils étaient très ouverts à l’échange. » Salma
  • « Le Mistral est gigantesque, il est bien équipé. (…) J’ai aimé la visite (…) Ils nous ont laissé monter dans un hélicoptère. Ils nous ont bien accueilli et ont bien répondu aux questions. J’ai appris que les pirates existaient encore mais ils sont plus modernes ». Antonin
  • « Cela m’a aidé à mieux comprendre ce que je veux devenir : soit tireuse d’élite, soit pilote de chasse. » Emmanuelle
  • « J’ai adoré la visite du Mistral. On a découvert plusieurs pièces du bateau : le carré (salle de détente), la salle de sport, le hangar avec un hélicoptère, la piste de décollage. Les explications étaient claires. Quand on posait des questions, les marins nous répondaient. Ils sont très sympa. J’ai appris que les pirates existent toujours mais pas comme dans l’île au trésor. » Lilian
  • « Nous avons appris que six hélicoptères pouvaient se poser sur ce bateau. (…) La salle de sport est même plus grande que celle du porte-avion Charles de Gaulle ». Kévin

Classe 5C :

  • « Quand nous sommes arrivés devant le navire, je suis resté bouche bée. (…) Il y avait un escalier qui descendait à quai et deux marins qui nous attendaient ! (…) Les militaires qui travaillent dessus sont vraiment très polis. J’ai aussi apprécié notre guide qui était très ouverte. » Lucie
  • « Ils nous ont fait monter dans l’hélicoptère. J’ai cru que j’allais m’envoler. (…) Quatre mois dans ce bateau, c’’est incroyable. En plus, il n’y a pas de réseau. Pendant quatre mois, pas de nouvelle de la famille, c’est juste chaud. (…) J’ai aussi appris du vocabulaire maritime.(…) J’ai apprécié notre guide, elle était très ouverte, on rigolait avec elle. (…) J’ai adoré cette visite, j’aimerais la refaire pour en savoir plus encore sur ce bateau incroyable. » Linda
  • « Ce que j’ai préféré de cette visite, c’est le fait que les marins n’ont pas vraiment arrêté de travailler donc on a pu les voir travailler normalement. » Chloé
  • « Nous avons pu prendre plein de photos, c’était chouette. Nous sommes même rentrés dans un hélicoptère. » Lucie
  • « J’ai bien aimé qu’il y ait des femmes qui travaillent dans ce bateau mais il y a dix fois plus d’hommes ». Séréna
  • « J’ai appris plein de choses, comme les grades de la marine. Aussi pour faire un décoller un hélicoptère c’est tout un travail de coopération avec des gestes et des lumières vertes et rouges. » Baptiste.
  • « C’est la première fois de toute ma vie que je suis monté dans un bateau. (…) Avec la classe, nous sommes allés sur le plan d’envol. C’était magnifique (…) J’ai pris beaucoup de photos car je devais garder des souvenirs de cette visite incroyable pour moi. « Isabelle
  • « La vue de la salle de pilotage était à couper le souffle. » Yohan
  • « J’ai appris beaucoup de vocabulaire maritime. (…) J’ai adoré voir l’hélicoptère de si près et pouvoir monter dedans.(…) Ce qui m’a le plus impressionné, c’est que dans un seul bateau, il y a un hôpital entier pour soigner les « blessés de guerre ». Esther
  • « Ils ne regardent pas la télé en mangeant à midi et le soir car c’est un signe de respect et ça permet de discuter entre marins. « (…) Avec tout ce qu’on a visité, je me suis dit que moi aussi je voulais devenir marin sur un gros bateau. » Shun
  • "J’ai aimé l’accueil chaleureux des marins. (…) J’ai appris qu’un drapeau sur un bateau s’appelait un pavillon. » Dorian
  • « Ce que j’ai aimé lors de cette visite, c’est que nous avons eu un très bon guide. Nous avons marché sur le plan d’envol.(…) Le mot du vocabulaire maritime qui m’a beaucoup fait rire est le mot « pacha » (surnom donné au capitaine) ». Alexia

Nicolas OUDET
Professeur de lettres

Dans la même rubrique





RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2013 © Lycée Français Charlemagne - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.86.34
Hébergeur : OFIS